ACCIDENT D’EOLIENNE . . . EDF sur la sellette

pale d'éolienne

Lac-MéganticChute d’une pale

d’éolienne près de Lac-Mégantic

Maxime Landry / Agence QMI  Publié le: jeudi 27 novembre 2014

« Fait inquiétant: près d’une semaine plus tard, la compagnie EDF, responsable du parc éolien pour le compte d’Hydro-Québec, ignore toujours ce qui a provoqué la défaillance ».

Une pale d’éolienne, pesant près de 8 tonnes, s’est soudainement détachée avant de retomber lourdement au sol dans la nuit de vendredi à samedi dernier à Saint-Robert-Bellarmin, tout près de Lac-Mégantic. Une défaillance majeure, qui a entraîné l’arrêt d’urgence d’une quarantaine d’autres éoliennes, en plus d’une inspection en profondeur.

Des images obtenues par TVA Nouvelles montrent l’immense pièce métallique au beau milieu d’un chemin de gravier.

La pale, qui fait 45 mètres, est aussi longue que l’aile d’un Airbus A380.

Au moment de l’accident, l’éolienne tournait à pleine vitesse. Personne au sol n’a été blessé.

L’endroit, éloigné des habitations, est cependant fréquenté par des promeneurs, des

lire la suite de cet article .....

Ségal’air communique

Publié le 10/11/2014 à 03:50
Rieupeyroux (12)
«Pourquoi cacher les études d’impacts sur le projet parc éolien ?
Attendons de voir les études d’impacts, voilà à quoi se raccrochent les maires de Rieupeyroux et de La Salvetat pour justifier le flou monumental organisé autour du projet de parc éolien.
Oui, mais voilà, ces études d’impacts, personne n’est autorisé à les voir. Et pour cause, elles seraient pour une partie défavorables. Voilà peut-être pourquoi lors de la remise du dossier définitif du projet de parc éolien aux élus il n’y a pas eu un mot sur les résultats des études d’impacts : le bruit, l’avifaune, la flore, les chiroptères. Voilà peut-être pourquoi ils se servent de relevés de vent vieux de plusieurs mois pour leur bilan financier. Pourtant, David Augeix, directeur régional d’EDF EN, annonçait il y a quelques jours : La zone est propice à l’implantation d’éoliennes. Ce n’est pas … lire la suite de cet article .....

14.000  ÉOLIENNES ABANDONNÉES AUX USA !

 

111

> Les Etats Américains ont été, très tôt, les premiers bernés par la « religion » du vent, et ses apôtres !

> Dès 1981, sous la poussée des « Evangélistes verts », les  gouvernements de différents états américains, dont, entre autres, la Californie et Hawaï, ont lancé la construction de ce qu’ils appellent les « Wind Farms ».
> Les  financements de ces mégaprojets ont été évidemment payés par les taxes des contribuables.
> Comme en Europe, des taxes payées par les Citoyens….
> Il a fallu dix ans pour se rendre compte que les éoliennes n’étaient pas rentables pour des raisons évidentes : énergie intermittente donc rendements totalement insuffisants, coûts de maintenance et coûts de fonctionnement faramineux… car, pour que les mécanismes des éoliennes ne se dégradent pas, il faut qu’elles tournent.
> Le comble, c’est de devoir les faire tourner quand il n’y a pas de

lire la suite de cet article .....

Syndicats et patrons unis contre les énergies renouvelables en Allemagne

Publié le dans Environnement, Matières premières et énergie

EoliennesPar Jean-Pierre Riou.

Le développement des énergies renouvelables semble de plus en plus freiné en Allemagne et a suscité un communiqué commun des syndicats ouvriers et patronaux.

La politique de soutien à ces énergies est responsable, en effet, d’une hausse considérable du coût de l’énergie, dont les répercussions ne se situent pas uniquement au niveau du portefeuille des consommateurs, mais pèse également très lourdement sur la compétitivité des entreprises et par là même sur l’emploi.

Les retombées écologiques de cette politique n’ont même pas été au rendez-vous, puisque les énergéticiens la considèrent responsable de l’augmentation actuelle du recours au charbon . (+14.1TWh lignite et charbon en 2012 par

lire la suite de cet article .....

Un projet éolien abandonné au profit du paysage

 

,

Environnement – Marcillac-Vallon (12) – Sauveterre

La société toulousaine Raz Energie a pris la décision de suivre l’avis du conseil municipal de Sauveterre-de-Rouergue et d’abandonner son projet éolien. Le dossier remonte à 2010 avec les études pour la création d’une zone de développement éolien, études pilotées par sept communes du Baraquevillois (dont Sauveterre-de-Rouergue) et la communauté de commune du Naucellois. Le dossier de ZDE, déposé en préfecture en 2012, faisait apparaître une zone potentiellement favorable au nord de la commune, près du hameau de Jouels.

Dans un communiqué, la société explique : «Le site n’était pas un axe majeur de migration de l’avifaune et aucune espèce rédhibitoire à l’installation d’éoliennes n’avait été détectée. Le site du projet était toutefois sujet à une sensibilité paysagère particulière liée à la proximité de

lire la suite de cet article .....