CaptureChère Elise,
J’étais impatient de voir ton émission sur le sujet de l’éolien en France, sachant la qualité de tes reportages que j’ai toujours apprécié.
Je m’attendais à ce que tu commence par le fil de la finance, pour ne pas dire fil d’Ariane, comme tu sais si bien le faire.
– Pourquoi des éoliennes ?
– Quels en sont les bénéfices pour les Français ?
– Qu’apportent-elles au mix énergétique ?
– Font-elles diminuer la production électrique d’origine nucléaire ?
– Pourquoi un tel engouement de la part des investisseurs ?
– Les éoliennes fournissent de l’électricité 20% du temps, et le reste que fait-on ?
– Pourquoi l’état dépense-t-il des milliards d’euro payé par le contribuable par la « CSPE »
– Pourquoi ne pas interviewer un spécialiste comme J-M JANCOVICCI , qui a éclairé, avec une grande franchise, une commission de Sénateurs sur le sujet de l’énergie électrique ?
« Le coût financier de l’énergie éolienne s’avére exorbitant ! Les subventions envisagées pour les seules six centrales éoliennes côtières, « offshore », ont été évaluées par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) en 2017 à 40 milliards d’euros. Ces révélations ont contraint le gouvernement à une mauvaise renégociation avec les industriels maintenant le niveau considérable de subventions à 25 milliards d’euros sur 20 ans et 50 milliards sur 40 ans. A titre de comparaison, le projet d’EPR de Flamanville, décrié à juste titre pour sa mauvaise gestion, restera néanmoins bien plus rentable, en produisant à lui tout seul plus d’électricité pour 11 milliards d’euros sur 60 ans.
La Cour des comptes, dans un rapport de mars 2018, a souligné la faible efficacité du soutien à l’éolien terrestre tout en alertant sur son coût financier astronomique évalué à 4,4 milliards d’euros rien qu’en 2016 et anticipant un essor de ce montant compte tenu des engagements envisagés.
Toutes ces subventions cumulées contribuent pour une grande part à l’explosion de la facture d’électricité des Français qui a progressé de plus de 150 euros en dix ans à cause de la contribution au service public de l’électricité (CSPE) devenue hors de contrôle pour subventionner les énergies éolienne et photovoltaïque. En 2017, son montant total atteint 7 milliards d’euros et passera à plus de 10 milliards d’euros en 2022 pour produire moins de 10% de la consommation électrique !
Les caprices du vent et l’impossibilité de stocker l’énergie éolienne obligent les fournisseurs d’électricité à compenser ces graves défauts par des centrales à charbon et à gaz très polluantes !
Ainsi la baisse de la production nucléaire en France depuis trois ans et la hausse de la production éolienne ont fait augmenter les émissions de CO2 du système électrique français de 20% !
Contrairement à ce qu’affirme la propagande gouvernementale, les éoliennes aggravent donc le réchauffement climatique alors que la France avait le mix électrique le plus décarboné des grands pays industriels, un comble ! »
Nous sommes une petite association du sud de la France, comme il en existe des milliers sur tout le territoire, qui défendent notre environnement et cadre de vie. Nous partageons toutes les informations concernant l’éolien industriel sur nos pages Facebook pour informer et espérons apporter une contribution à éclairer, et faire ouvrir les yeux sur ce scandale financier qui nous étrangle.
Peut-être pourrons-nous aussi, par cette petite critique, apporter des éléments importants de réflexion à ton futur reportage concernant cette vaste arnaque financière.