QUESTIONS AU PRESIDENT DU CONSEIL DEPARTEMENTAL

LOGO MONTSEGUR 2

Monsieur Henri Nayrou, Président du Conseil Départemental,

et ses Vice-Présidents du Conseil Départemental,

C’est en tant qu’association pour la « Préservation du Tourisme et des Sites du Pays des Pyrénées Cathares » que nous souhaitons avoir votre position quand aux questions suivantes :
1)   Après son adoption en première lecture par l’Assemblée nationale, le mardi 14 octobre 2014, le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte a été examiné par le Sénat en séance publique du mardi 10 février au jeudi 19 février 2015.

S’agissant de l’éolien, un amendement, a été adopté toutes tendances politiques confondues :

« La délivrance de l’autorisation d’exploiter est subordonnée à l’éloignement des installations d’une distance de 1000 mètres par rapport aux constructions à usage d’habitation, aux immeubles habités et aux zones destinées à l’habitation définies dans les documents d’urbanisme en vigueur à la date de publication de la même … lire la suite de cet article .....

L’argent des autres est-il une énergie renouvelable ?

Par Matthieu Mistret.

Parc éolien CC NguyenDai

Au lieu de se poser de grandes questions sur l’évolution du climat et sur la limitation de l’impact présumé de l’Homme sur celui-ci, il serait temps de se poser de bonnes questions concernant les énergies renouvelables.

Le marché de l’électricité souffre de plusieurs maux. En premier lieu, la faiblesse de l’activité économique en Europe se traduit par une demande assez basse et donc agit à la baisse sur les prix. Jusqu’ici, tout va bien : la demande est plus que satisfaite par l’offre, les prix baissent.
En revanche, d’autres facteurs plus pernicieux entrent en ligne de compte.

1. La production d’électricité par le charbon consécutive à l’arrêt des centrales nucléaires allemandes tend à inonder le marché d’électricité peu coûteuse.

2. Les subventions aux énergies renouvelables (solaire et éolien) agissent à la baisse sur

lire la suite de cet article .....

Le projet «4 M» sur la table

12017691_10207889603781063_7156698078983455079_o
Photo: Joe Urban
Hier, une rencontre s’est déroulée en Pays des Pyrénées cathares autour du dispositif expérimental d’accompagnement interministériel au développement et à l’expertise en espace rural (AIDER). Ce dispositif se résume par une aide à l’ingénierie des projets, articulé autour du projet «4 M», Mirepoix, Montbel, Monts-d’Olmes et Montségur.
Des représentants de l’État, le président du Pays des Pyrénées cathares, les présidents des communautés de communes du pays d’Olmes et de Mirepoix, conseillers départementaux, maires, etc., ont sillonné les deux territoires.
«Cette visite a pour objectif de nous apporter un accompagnement, une expertise dans nos projets qui sont déjà bien réfléchis et la plupart lancés», souligne Gérald Sgobbo, président de la CCPO. «C’est le développement d’une stratégie économique et touristique qu’il faut mettre en place autour de ces 4 M. Le dispositif peut nous aider à déverrouiller, à débloquer des situations, bref à avancer, et voir comment on perçoit … lire la suite de cet article .....

Les énergies vertes coûtent cher aux Allemands

Publié le dans Énergie

Par Pierre Gosselin

Energie solaire-Novartis AG(CC BY-NC-ND 2.0)

Une info pour ceux qui s’accrochent avec entêtement aux énergies vertes comme l’éolien et le solaire. Le quotidien financier allemande Handelsblatt dévoile la rude réalité des énergies prétendues propres et ne coûtant rien.

Aux premiers jours de l’énergie verte, il y a à peu près 10 ans, le ministre de l’Environnement de l’époque Juergen Trittin a ouvertement prétendu qu’on pourrait facilement se permettre le coût de l’éolien et du solaire, qui serait équivalent au prix d’une boule de glace par mois. Des environnementalistes comme David Suzuki ont même dit dans une vidéo : « Hey man, c’est gratuit ! ». Rien ne saurait être plus éloigné de la réalité.

Le Handelsblatt concède que le coût réel de l’énergie verte est douloureux.

« Le coût de

lire la suite de cet article .....

Éoliennes, le point de vue du sénateur PS Jean Germain

Publié le dans Énergie

Par Jean Germain, Sénateur (PS) d’Indre-et-Loire et Vice-président de la commission des finances du Sénat.

Germain_jean

 

Les éoliennes géantes, en tant que source d’énergie propre, posent deux obstacles : elles fonctionnent de manière intermittente ; elles sont chères.

Alors que la première difficulté devrait conduire à en faire un usage raisonné correspondant à des besoins spécifiques, donc à implanter les éoliennes industrielles uniquement en lien avec une activité qui peut se satisfaire d’une fourniture intermittente d’électricité, la question s’est focalisée sur l’obstacle financier présenté comme un défi.

Il a été avancé qu’il fallait faire preuve de volontarisme. En soi, cette approche n’est pas incompatible avec une approche raisonnée. Mais l’arrivée massive de subventions, à travers un tarif de rachat obligatoire financé par les factures d’électricité, a conduit à évacuer la réflexion sur la pertinence de l’implantation

lire la suite de cet article .....

Énergie renouvelable : les dommages collatéraux

Publié le dans Énergie

Par Michel Gay.

rené le honzec éoliennesLes dommages collatéraux de l’intermittence des énergies renouvelables (éoliennes et panneaux photovoltaïques) dans le système électrique européen sont dénoncés par l’Académie des Sciences dans un rapport de janvier 2015. Cette institution souligne le manque de réalisme des objectifs de la loi de transition énergétique. Elle craint également que cette politique soit contre-productive, comme l’indique également le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) en janvier 2014, et la Cour des Comptes en juillet 2013.

La loi de transition énergétique prévoit, par exemple, d’installer jusqu’à 19 000 mégawatts (MW) de puissance électrique intermittente d’éoliennes terrestres d’ici 2020 dans le but affiché de réduire la consommation d’énergies fossiles et les émissions de gaz à effet de serre.

Pourtant, le retour d’expérience allemand est édifiant. Il montre

lire la suite de cet article .....

Delirium carbonum et energicum

Publié le dans Sciences

Par Jean-Pierre Bardinet.

bv000034 climatDepuis plusieurs dizaines d’années, le GIEC, satellite du Grand Machin Onusien (GMO), publie des rapports sur le réchauffement climatique. Dans ses statuts, rédigés par l’UNEP (United Nations Environment Program), autre satellite du GMO, il est demandé au GIEC de travailler sur le « Réchauffement Climatique Anthropique » (RCA) : « Évaluer sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. » Donc, avant même que le GIEC n’ait commencé ses travaux, on lui impose la solution : il y

lire la suite de cet article .....

EDF : la facture poétique

COMPTEUR EDF

C’est fascinant, une facture EDF : belle comme une page de Verlaine, elle contient presque autant de lignes qu’un sonnet de Ronsard.

Yannik Chauvin
Docteur en droit, écrivain, compositeur

C’est fascinant, une facture EDF : belle comme une page de Verlaine, elle contient presque autant de lignes qu’un sonnet de Ronsard.
À la base, le gros monopole d’État vend des kilowatts/heure et le client, tous les deux mois, paye ce qu’il a consommé. Exactement comme chez le boucher : je choisis une escalope, il la pèse, je paye le prix affiché et je repars avec une « facture » – en réalité un ticket – qui ne comporte qu’une seule ligne.
Alors, pourquoi la facture EDF est-elle si copieuse ?
On y trouve le prix du kilowatt/heure – 9,09 euros pour 100 kWh -, qui passera à 9,32 euros après l’augmentation estivale de 2,5 %.
Jusque-là, rien que de très … lire la suite de cet article .....